Roussette


La roussette de Savoie fait partie des vins blancs savoyards. Elle est idéale si vous appréciez le vin blanc tranquille, sec, gras, aux arômes d’amande et de miel. Ce vin à la robe jaune clair est labélisé AOC. Il bénéficie de quatre dénominations géographiques qui sont : les crus Frangy, Marestel, Monthoux et Monterminod. L’ensemble couvre moins de 50ha avec 10 000 hl de production par an.

Un vin produit traditionnellement ?

Grâce au vignoble savoyard, la France peut se vanter d’être l’un des meilleurs producteurs de vin au monde. Il faut savoir que la présence des vignes sur le territoire remonte bien avant l’occupation romaine. La Savoie est, aujourd’hui, spécialisé à 80% dans la production du vin blanc. Les vins de la région est surtout connus pour être de véritables accompagnateurs de la gastronomie savoyarde. Celle-ci propose également des spécialités typiquement montagnardes. Il faut également souligner que ces vins, et notamment les blancs de Savoie, sont appréciés pour leur goût unique et leur faible teneur en alcool. Il faut savoir que ce goût particulier est, en partie, dû, aux méthodes traditionnelles encore utilisées pour conférer une vraie identité aux vins savoyards. À noter que ces techniques dits ruraux, permet d’apporter une effervescence aux vins afin que ceux-ci soient pétillants.

Concrètement, ce procédé consiste à embouteiller la roussette savoie avant l’achèvement de la fermentation. Et le résultat est l’effet très agréable en bouche. Toutefois, bien que les vignerons utilisent des méthodes traditionnelles, la sécurité alimentaire n’est pas négligée. En effet, les vins blancs de Savoie respectent les règles sanitaires dont la HACCP.

Comment s’effectue la vinification ?

En matière de vinification en blanc, la fermentation se passe en dehors de tout contact avec les parties solides, dont les peaux du raisin, les rafles et les pépins. L’objectif étant de faire valoir au maximum les arômes dans le raisin, durant la fermentation et lors du vieillissement. L’extraction du jus ainsi que la séparation des parties solides sont souvent précédés d’un éraflage, d’un foulage et d’un égouttage. Ensuite, on passe au pressurage. Toutefois, de nombreux vinificateurs évitent ces étapes pour anticiper l’augmentation des boubes. Ils choisissent, de ce fait, une extraction progressive du jus avant le débourdage. Celui-ci permet d’éliminer les particules en suspension. Pour ce qui est des températures, leur maîtrise est primordiale durant la fermentation alcoolique. Cette dernière s’effectue entre 18 et 20° et dure entre 8 et 30 jours en fonction du type de vin souhaité.

La roussette Savoie en bouche

La roussette Savoie est un vin sec, épicé, complexe, racé et corsé. Elle se caractérise par des arômes de noisette, d’amande douce, de miel et présente une note de bergamote. Il est recommandé de prévoir une garde de quelques années pour apprécier sa qualité. En ce qui concerne les accompagnements, ce vin s’accorde à merveille avec la fondue savoyarde, le fromage, la tartiflette, les gratins, les tartes, les crudités et les salades. On note également un accord parfait avec les crustacés.