Jongieux

L’A.O.C. “Vin de Savoie cru Jongieux” date de 1989, elle est obtenue sur les communes de Billième, Jongieux, Lucey, St-Jean-de-Chevelu et Yenne. Il faut absolument visiter le vignoble de Jongieux, profiter de ce cadre exceptionnel situé entre le dernier sursaut géologique du Jura et le Rhône. Vous retrouverez la douceur de ses collines et de ses vallons dès premier verre que vous goûterez dans une cave.

L’appellation Jongieux est assez méconnue comme les appellations voisines de Marestel ou Monthoux, mais ici c’est le vin rouge qui domine ( la production de Jongieux rouge est quasiment le double de celle de blanc et représente 5 % de la production des vins rouges de Savoie), notamment le Gamay avec des arômes de fruits des bois et des senteurs de rose fanée.

Découvrir les vins jongieux savoyards

Dans l’ouest du département de la Savoie, Jongieux est un village situé entre le cours naturel du Rhône et le pied du mont de la Charvaz. Ce hameau savoyard est idéalement niché à 350 m d’altitude. Avec son vignoble, il s’accroche sur le versant occidental de l’anticlinal jurassien. On peut profiter d’une vue panoramique imprenable des couteaux du vignoble sur un ancien site gallo-romain. Ce dernier se découvre lors d’une petite promenade sur les pentes abruptes de Marestel.

Les caractéristiques du jongieux blanc

Le cru de Jongieux date du 16e siècle et la création de l’AOC Savoie cru Jongieux était en 1989. L’AOC vin de Savoie Cru Jongieux s’étire sur les communes de Jongieux, de Lucey, de Billième, d’Yenne et de St-Jean de-Chevelu. Le vignoble propose de nombreux points de vue paysagés permettant de compléter la douceur des vallons et des collines.

Le jongieux blanc est élaboré à partir de la jacquère, le cépage savoyard par excellence. Dans la région viticole de Savoie, on en cultive environ 2ha. La cueillette se fait à la main avec un triage soigné. Les vignes seront par la suite mises en entier dans le pressoir. On obtient, ensuite, du jus qui sera refroidi à 10°C, puis débourdé 24h plus tard. Le jus sera alors fermenté à 14-15°C pendant un mois. Puis, il sera élevé sur fine lie durant deux mois pour avoir un vin fruité. En bouche, ce vin de couleur jaune très pâle propose une note fleurie avec une expression fruitée de poire et d’agrumes. Et pour ce qui est de l’accord mets et vins, le jongieux blanc de Savoie s’accorde à merveille avec des apéritifs, de petites fritures de lac, des kirs, de charcuteries… À noter que le vin peut être conservé 2 à 3 ans.

Les particularités du jongieux Gamay

Le gamay a été introduit dans le vignoble savoyard dans les années 70. Il occupe des sols argileux sableux, offrant un rendement limité à 50 à 50 ha par hectare. Le cépage est cueilli à la main et mis en grappes entières pendant 6 à 8 jours pour une fermentation optimale. Il présente un faible apport en saccharose. Et à l’issue de la fermentation alcoolique, le raisin sera pressé et refroidi à 18°C pour préserver ces arômes pendant l’automne. En bouche, le jongieux savoie gamay propose une rondeur en bouche avec des tannins moelleux. La qualité de ce vin est surtout due à sa couleur rouge rubis. En ce qui concerne l’accord mets et vin, le jongieux gamay accompagne très bien les volailles, les charcuteries, les fromages et les viandes blanches.

Et le jongieux pinot noir ?

Le pinot noir savoyard est planté sur des sols argileux calcaires et bénéficie d’une exposition au sud-sud-ouest. Le rendement est, toutefois, assez faible, car on produit de 50hl par ha. Par ailleurs, pour la vinification, le pinot noir est cueilli à la main et trié 2 fois aux vignes et à la cave. Une mise en cuve est, par la suite, indispensable, pour effectuer une macération à froid durant 5 jours, dans une température de 8 à 10°C. Une fois la macération finie, le raisin est pressé et mis en cuve pour une fermentation malolactique. En outre, le vin jongieux pinot noir confère des vins très fins au tanin souple. On note également une bonne longueur en bouche ainsi que des subtils arômes de cerise noir et de griotte.