Chardonnay

Le nom Chardonnay est emprunté à une localité viticole de Saône et Loire.

Le Chardonnay appartient à la famille des Pinots, la plus répandue dans le monde. Il est souvent confondu avec le Pinot Blanc. C’est le cépage de base du Champagne. Il est peu propice comme raisin de table.

Synonymes : Chardonnet avant le XXème siècle, Petite Sainte-Marie, Beaunois, Auxerrois, Blanc de Champagne, Pinot Blanc Chardonnay …

Origine : on dit qu’il a été importé en France par les Croisés, puis répandu en Bourgogne par les Bénédictins. Son ADN montre en fait qu’il est issu d’un croisement entre le Pinot et le Gouais. On reconnaît la valeur de ce cépage vers 1850. En 1958 c’est Galet qui attribue au Chardonnay sa caractéristique unique : le sinus pétiolaire dégarni, il le sépare ainsi du Pinot Blanc et le classe comme cépage propre.

Aire de culture : il est cultivé avec plus ou moins de bonheur dans presque tous les pays viticoles de la planète. 20000 ha en France : Bourgogne, Champagne, Alsace, Mâconnais, Côte d’Or (Montrachet), Chablis.
On peut le trouver un peu partout sur les coteaux de Savoie où il occupe 2 % du vignoble.

Caractéristiques : différences par rapport au Pinot Blanc : feuilles d’un vert plus foncé, plus lisses, moins bullées. Sinus pétiolaire en U ouvert, limité par les nervures et non pas par le limbe. Grappes généralement plus petites. Baies petites, jaune à jaune d’or. Jus abondant, très sucré.

Le greffage est facile ; le Chardonnay demande une taille longue ; il est sensible au millerandage, à l’oïdium et au botrytis des baies mais assez facile à défendre contre le mildiou et la pourriture. Rendement généralement moins important qui doit être compris entre 67 et 78 hl/ha.

Clones agréés : 75 – 76 – 77 – 78 – 95 – 96 – 116 – 117 – 118 – 119 – 121 – 122 – 124 – 125 – 128 – 130 – 131 – 132 – 277 – 352 – 414 – 415 – 548 – 549 – 809.

Crus savoyards : le Chardonnay est cultivé dans la quasi totalité du terroir savoyard sans donner aucun cru particulier.

Vin : si la maturité est insuffisante, le vin est mince et herbacé. A maturité, le vin est vif, distingué, solide, titrant au maximum 13°, de longue conservation, avec un goût fruité et une acidité marquée, d’où la fermentation malolactique et l’élevage en fût de bois.
La diversité des vins permet de les servir avec des terrines, des poissons, des moules, des rôtis ou des fromages.

Le chardonnay, un cépage pour une grande variété de vins

Au restaurant, dans un bar à vin ou chez des amis, on entend souvent cette fameuse question “un verre de chardo ?”. Ces termes sont, en effet, devenus monnaie courante. On dit cette phrase comme si le mot “chardo” est une marque de boisson. On a tellement l’habitude de l’utiliser, sans même penser qu’il s’agit d’un cépage. Mais s’il est très populaire, c’est aussi parce qu’il s’agit d’un des cépages plus plantés dans le monde. Et parmi les vins produits à partir du chardonnay, ceux de Savoie sont parmi les plus réputés.

Généralité sur le chardonnay

Concrètement, le chardonnay est issu d’un croisement du pinot noir et du gouais blanc. Le premier est un cépage noir noble, tandis que le deuxième est moins noble. Idéalement fusionnés en Bourgogne, ces cépages offrent les meilleurs vins blancs de chardonnay dans le monde. Ce type de raisin représente la moitié du vignoble bourguignon. De plus, la région dispose d’un terroir propice pour sublimer ces vins. Devenant le vin le plus répandu dans le monde, le chardonnay savoie se retrouve dans bouteilles sabrées de toutes les occasions. Et le succès du verre de chardo, on lui doit à la grande adaptation du cépage à tous les climats.

En effet, le chardonnay peut s’adapter partout, ce qui laisse place à des chardonnays différents. Ainsi, on retrouve des chardonnays tranquilles, moelleux ou encore effervescents. Et bien que la France ait autorisé plus de 200 cépages, le chardonnay occupe à lui seul environ 6% du vignoble du pays. Et encore une fois, cela confère aux vins chardonnays une pluralité d’arômes exceptionnelle. Ainsi, pour une perfection de fraîcheur jeune, on choisit le chardonnay pur et tranquille. Des arômes briochés et un gras sont proposés par le chardonnay de garde. Et pour faire des champagnes traditionnels tout au long de l’année, les producteurs privilégient le chardonnay assemblé. Et en ce qui concerne l’accompagnement, les chardonnays sont idéals comme apéritifs, tout au long du repas… Il suffit de bien choisir sa bouteille.

On le trouve partout dans le monde

On cultive également du chardonnay en Champagne, plus précisément sur la Côte des Blancs. On en trouve aussi dans le Languedoc où ce cépage entre dans la composition de la blanquette de Limoux et du crémant. En bref, ce cépage est produit partout dans les grandes régions viticoles du monde. Il est présent en Espagne, en Californie, en Italie, en Australie, en Argentine…

Ce cépage s’accorde facilement à différents mets. Existant en une grande variété aromatique, il propose des structures différentes en bouche. On constate également une différence sur les niveaux de rondeur et de l’acidité. Si complexe et à la fois facile à marier, les vins issus de ce cépage sont compatibles à une grande palette de mets. Poissons, fruits de mer… tant de plats s’accordent à merveille avec le chardonnay. Et pour une expérience culinaire inédite, ces vins font des merveilles avec le crabe, le homard et d’autres poissons gras. Les viandes blanches comme le veau, le porc ou le poulet sont également des mets à privilégier avec un vin blanc chardonnay. Et enfin, grâce à son acidité naturelle, le chardonnay se marie parfaitement avec une grande variété de fromages.