Synonymes : Roussette, Roussette de Montagnieu, Roussette Haute, Fusette d’Ambérieu, Mâconnais, Prin blanc, Ignan blanc …

Origine : les traditions sont multiples. Elles rapportent que les premiers plants auraient été ramenés de Byzance en 1367 par Amédée VI, ou en 1432 dans la dot d’Anne de Chypre mariée à Louis II de Savoie. La légende est belle, mais l’analyse de l’ADN de l’Altesse prouve qu’elle n’a pas une origine orientale, pas plus qu’elle n’est apparentée au Furmin (Tokay de Hongrie) cher à Pierre Galet. Des analyses plus poussées confirmeront (ou non) une parentée avec le Chasselas.

Le terme Altesse vient peut-être de l’expression « coteau des altesses » c’est à dire des gradins, des vignes étagées où l’on cultivait ce cépage. Il semble que les premiers titres de noblesse de ce cépage éminemment savoyard remontent au XVIème siècle à Lucey sur les flancs de la montagne du Chat. Ce vignoble prendra le nom de Marestel en 1563.

Aire de culture : l’Altesse intéresse 50 % des surfaces viticoles de l’Ain, 9 % de la Haute-Savoie et 6 % de la Savoie. On la trouve dans la région de Yenne, de Lucey, de Jongieux, de Chautagne, de la cluse de Chambéry, de la combe de Savoie, de la vallée des Usses et sur la rive droite du Rhône. La Roussette représente 9% de la production des vins blancs de Savoie (hors appellation Seyssel).

Caractéristiques : cépage vigoureux à sarments étalés. Jeunes feuilles avec des poils couchés blancs, très bronzées. Feuilles adultes assez grandes, brillantes, faiblement bulbées. Sinus latéraux supérieurs et inférieurs peu profonds. Sinus pétiolaire ouvert en forme de U. Point pétiolaire rouge. Dents en scie et ogivale. Grappes petites à moyennes, cylindriques, compactes, souvent épaulées. Baies peu serrées de couleur jaune- vert, rondes ou légèrement ovoïdes. Pellicule épaisse, rosée à pleine maturité.

Débourrement moyennement précoce, maturité moyennement tardive. Sensible au gel. Croissance vigoureuse. Très sensible au botrytis, au mildiou et à l’excoriose, résistant à l’oïdium.
Les sols préférés sont les marnes argileuses et calcaires. Rendement faible qui doit être compris entre 59 et 68 hl/ha dans l’appellation Roussette de Savoie, et 53 et 62 hl/ha dans l’appellation Roussette de Savoie suivie d’un nom de cru.

Clones agréés : 265-403-404. Origine vignoble de Jongieux.

Crus savoyards : Frangy, Monthoux, Marestel et Monterminod qui sont plus secs, Seyssel en vin tranquille et 10 % de la composition du Seyssel mousseux (90% de Molette).

Vin : il ne doit pas dépasser 13°. Il est généralement sec, avec du corps, épicé, complexe généreux et racé. Fines saveurs de noisette, de bergamote, de miel et d’amande douce. Nez riche en senteurs de violette. Le vin est apte au vieillissement.