Malvoisie

Synonymes : Pinot gris, Tokay d’Alsace (appellation aujourd’hui interdite car réservée aux seuls vins de Hongrie) …

Origine : c’est le cépage de la discorde : Malvoisie, Velteliner, Pinot gris ? Même combat ? Sans doute oui, car le terme Malvoisie correspond plus à une famille de cépages plutôt qu’à un cépage particulier. Il est pour l’intant impossible d’en préciser l’origine avec certitude : vient-il de Grèce, ou est-il le fruit d’une mutation sélectionnée du Pinot noir en Bourgogne ? L’ADN parlera.

Quoi qu’il en soit, il est admis aujourd’hui que le Malvoisie cultivé en Savoie est un Pinot gris.

Aire de culture : le Malvoisie est principalement cultivé dans la combe de Savoie par quelques rares producteurs qui peuvent nous réserver de bien agréables surprises.

Caractéristiques : Il est difficile à distinguer des Pinots noirs et blancs avant maturité des fruits. Grappes rouges-gris à rouge-bleu selon la maturité, de taille moyenne, cylindriques épaulées. Les baies sont rondes à allongées, tassées, la pellicule est mince. Le Malvoisie est peu sensible aux maladies et au gel mais sensible au botrytis. Le raisin est extrêmement sucré et excite souvent la convoitise des abeilles et des guêpes.

Clones agréés : 52-53-457.

Vin : d’une grande finesse, très alcoolisé, capiteux et corsé avec des arômes de mirabelle, il peut aisément vieillir. On peut regretter que ce cépage ait quasiment disparu de nos vignobles, au contraire de nos voisins Valaisans et Valdôtains qui savent en tirer la meilleure expression, notamment en vendange tardive.

Malvoisie Savoie et l’origine du cépage

Le malvoisie est issu d’une famille de cépages plutôt que d’un cépage spécifique. Concrètement, il est encore impossible de préciser son origine. Certains l’assimilent à un croisement de cépages venant de Grèce. D’autres parlent d’une mutation sélectionnée du pinot noir en Bourgogne. Toutefois, le malvoisie Savoie vient d’un pinot gris.

D’où vient cette appellation ?

Alors, le Malvoisie, d’où vient ce nom ? Est-ce d’origine grecque comme le laisserait entendre son appellation provenant de Monemvasia. Ce mot est d’origine péloponnésienne. Ce cépage blanc est de nos jours très présent en Italie. On l’utilise principalement dans des assemblages pour donner des vins comme le Frascati ou le Chianti. D’autres appellations leur sont également conférées comme le Santo de Toscane ou encore le Malvasia delle Lipari. Mais c’est grâce à sa forte présence dans la vallée du Douro, notamment dans le Porto et le Madère, que ce cépage fit connu.

En France, le malvoisie est surtout présent dans le Roussillon. On l’utilise pour fabriquer certains vins doux naturels tels que le banyuls ou le Rivesaltes. Ce type de malvoisie s’affiche avec des grappes assez grosses et des baies à peau épaisse blanche. Sinon, pour certains spécialistes et amateurs d’œnologie, le terme de malvoisie correspond à un fruit d’une mutation de pinot noir. Cette mutation se traduit par une décoloration des baies. Et c’est ce type de malvoisie qu’on rencontre en Savoie, mais aussi dans la vallée de la Loire où il fait référence à un vin fabriqué à partir du pinot gris. Il faut noter que l’identité commune entre le pinot gris et le malvoisie du Valais a été établie par un chimiste du nom de Zurichois Köhler en 1869. Quant à ce pinot gris, il s’agit d’une mutation de couleur du pinot noir célèbre en Bourgogne sous l’appellation de Fromenteau dès le Moyen-Âge.

Les caractéristiques du malvoisie de Savoie

Le malvoisie savoyard est cultivé principalement dans la combe de la région Savoie. Les producteurs sont peu nombreux, mais proposent d’agréables surprises. Ils vous apprendront qu’on ne peut pas faire la différence entre les pinots noirs et blancs avant la maturité des fruits. Ainsi, selon la maturité, les grappes varient de rouges-gris à rouge bleu. Ce niveau de maturité se remarque également par la taille et la forme. En outre, le malvoisie résiste mieux aux maladies et au gel. Toutefois, il supporte mal le botrytis. Et enfin, le raisin a la particularité d’être très sucré. Il ne manque pas d’inviter les guêpes et les abeilles.

Le vin issu du malvoisie savoie est d’une finesse incomparable. Il est capiteux, très alcoolisé et corsé avec des parfums de mirabelle. C’est un vin qui vieillit aisément. Toutefois, si la région était connue pour ce cépage, ceci n’occupe aujourd’hui qu’une petite part du vignoble savoyard. Leur production est, par contre, très dynamique du côté de Valaisans et Valdôtains.