La région a été plantée en vignes depuis la période romaine, et l’on trouve dans les archives de 1334 du bourg d’Yvoire des mentions de celliers et de vignes qui jouxtaient les fossés de la villeneuve. Ce n’est que plus tard vers 1430, que la région sera encépagée en Chasselas.
– Ripaille s’étend sur des terrasses lacustres formées de graviers et de sable.
– Les vignoble de Marin et de Marignan sont implanté sur des dépôts de moraines argileuses.

– Crépy profite des pentes douces du mont de Boisy fait de molasse tertiaire. Ici les coteaux sont bien exposés et profitent du volant thermique généré par la proximité du lac Léman. Cette situation est cependant soumise aux risques importants de gelées hivernales dues au brouillard.
On produisait autrefois dans la région d’Evian un vin nommé Marêches, mais cette « appellation » a elle aussi disparu.