Le terroir de Carra possède une bien curieuse particularité : il est situé sur la zone franche, à cheval sur la frontière Franco-Suisse. L’appellation Vin de Savoie ne concernant que les vins provenant du territoire de la commune haut-savoyarde de Ville-la-Grand et vinifiés en France.
Le mot Carra (avec deux r du côté savoyard et un seul du côté suisse !) vient du latin quadrivium qui signifie quatre voies et a pu donner le mot “carrefour”.
La culture de la vigne est attestée ici depuis une période reculée qui connut certainement son apogée à la fin du XIXème siècle, les vins de Carra étaient alors si réputés en Suisse qu’il donnaient lieu à des fraudes sur les marchés genevois où ils étaient vendus comme crus vaudois ! Ainsi le vin du côteau de Charamandes obtenait une médaille d’or en 1896 à l’exposition universelle de Genève.

Le terroir de Carra eut grand peine à survivre au deuxième conflit mondial puis à l’urbanisation et c’est grâce au travail de M. Albert Chappuis viticulteur-hybrideur (il créa entre autres le Gamay Teinturier Chappuis) que le vignoble de Carra obtint en 1963 l’appellation VDQS, puis en 1973 l’appellation Vin de Savoie.

Il y avait une soixantaine de vignerons en 1939 sur la commune de Ville-la-Grand, il n’en reste aujourd’hui que trois qui continuent à travailler la dizaine d’hectares du côteau en Chasselas, Gamay et Pinot noir. Seul un d’entre eux continue à produire sous l’appellation Vin de Savoie.
Le vin blanc de Carra est un vin léger et fin, aux arômes floraux et fruités et désaltérant, il accompagne très bien les poissons de lac et les fruits de mer.

Merci à Jean-Marie Chappuis pour son accueil et ses informations sur le terroir de Carra.