Le vignoble savoyard contribue à faire de la France l’un des meilleurs producteurs de vin dans le monde. La présence des vignes remonte bien avant l’occupation romaine. Aujourd’hui, La Savoie se spécialise à 80 % dans la fabrication du vin blanc. Les vins de la Savoie sont surtout très appréciés comme étant de vrais accompagnateurs de la gastronomie savoyarde qui propose une cuisine typiquement montagnarde. Les vins blancs savoyards ont un goût unique et contiennent assez peu d’alcool. Ils ont un goût un peu acidulé.

La Savoie est aujourd’hui une terre de vignes qui a pour particularité d’utiliser encore les méthodes traditionnelles dites rurales qui donnent un goût particulier lui offrant une vraie identité. C’est notamment cette technique qui apportent dans certain cas une effervescence dû au gaz carbonique naturel, afin que les vins soient pétillants. La technique utilisée est d’embouteiller le vin avant que la fermentation ne prenne fin pour créer cet effet, très agréable en bouche.

Parmi les appellations célèbrent en Savoie, il y a le Chignin, la Roussette ou encore l’Apremont. La fabrication des vins demandent une maîtrise pour le goût et surtout pour la sécurité alimentaire. Pour cela, il est indispensable de respecter les règles sanitaires comme la HACCP.

Respecter les règles sanitaires avec la méthode HACCP

Dans l’alimentation, il est important de maîtriser des règles d’hygiènes car il est question de santé publique. La HACCP est aujourd’hui une référence et vous trouverez plus d’informations sur le site spécialiste du sujet https://www.permis-de-exploitation.com. Il s’agit d’une méthode qui a été lancée aux Etats-Unis, dans un laboratoire affilié à la NASA. Elle a pour but de prévenir, de réduire à un niveau le moins agressif possible et voire même d’éliminer les dangers. Les menaces sont de trois ordres : physique, chimique et biologique. Une analyse est ainsi réalisée pour établir ce niveau de dangerosité et mettre en place des points critiques afin de pouvoir les maîtriser. La méthode HACCP utilise 7 principes bien clairs dans ce procédé :

  • L’analyse des dangers
  • Trouver les points critiques
  • Établir les seuils critiques
  • Développer un système pour surveiller les mesures de maîtrise des dangers
  • Si une mesure ne montre pas d’efficacité, des corrections sont réalisées
  • Mettre en place les démarches indispensables pour confirmer l’efficacité de la HACCP
  • Monter un dossier qui relève toutes les étapes et la traçabilité

Cet outil de travail est appliqué même dans le domaine de l’œnologie, surtout dans les entreprises viticoles. Dans le secteur, la méthode HACCP est l’un des moyens utilisés pour la maîtrise de la sécurité alimentaire. Comme le vin passe par la fermentation, les dangers sont présentent, voilà pourquoi il est important de choisir avec précaution les vins à consommer. Il est à noter que dans l’œnologie, il faut passer par une formation pour maîtriser les règles sanitaires et des organismes enregistrés au ministère chargé de l’agriculture la dispense.