Comme le dit un célèbre proverbe, « le vin n’est jamais si bon que quand on le boit avec un ami ». On pourrait ajouter à cela que le vin n’est aussi jamais si bon que lorsqu’on le boit avec un ami autour d’un bon plat. En effet, une étude menée par l’IFOP et Vin & Société en 2014 révèle que 86% des Français pensent que le vin permet de passer un bon moment à table. Et ce, quel que soit le moment de l’année. 

En cette période de grand froid, les vins blancs et rouges de Savoie peuvent par exemple accompagner à la perfection la tartiflette, la recette hivernale par excellence. Au printemps et durant l’été, c’est le barbecue qui rafle la mise comme plat préféré des Français. Et sachez-le, là encore, bien choisir le vin qui accompagnera vos grillades peut faire toute la différence pour créer un véritable moment d’exception.

Photo par PhilippT, CC0

Le barbecue, une spécialité française

Au total, 90% des Français possèdent un barbecue, 8% en détiennent même deux. En moyenne, les Français font 17 barbecues par an. Sur 52 semaines et seulement une vingtaine de semaines avec du beau temps au total, c’est clairement une performance plutôt impressionnante. Cela permet bien de voir que, dans l’Hexagone, le barbecue est indéniablement un moment de plaisir qui rassemble le plus grand nombre, quelles que soient les passions ou la catégorie sociale de chacun.

On peut même dire que c’est un sport national. Preuve en est, même les joueurs de poker, pourtant plus connus pour passer le plus clair de leur temps entre les murs d’un casino à faire du bluff plutôt qu’à se lécher les babines à l’occasion d’une pause dans le jardin, sont régulièrement prêts à délaisser leurs cartes le temps d’une pause de quelques heures en extérieur autour d’un bon barbecue. Et ils sont loin de prendre le sujet à la légère puisqu’ils sont adeptes des grills au charbon ou des grills qui fonctionnent au bois, preuve qu’ils veulent le meilleur barbecue possible.

Dans ce contexte, si vous souhaitez organiser un barbecue, au-delà de miser sur le bon équipement, il est important de bien penser à tous les éléments qui accompagneront votre viande ou votre poisson grillé. Cela passe par la préparation de légumes et de pommes de terre, par exemple, mais aussi par le choix des boissons qui seront mises à disposition des convives.

Photo par Inconnu (Pxhere), CC0

Quel vin pour ce type de repas ?

De manière générale, le vin à privilégier dépendra de la viande que vous allez griller : pour des saucisses, chipolatas et merguez, le vin le plus pertinent sera un vin frais et fruité. En cela, le rosé de Savoie, issu d’un assemblage de gamay et de pinot, peut être particulièrement adapté. Les rosés de Provence ou encore le vin rouge Bordeaux Château Haut Philippon peuvent également faire l’affaire. Le mot-clé devra rester « légèreté ». Il en va de même pour accompagner du porc, viande fine.

Pour des entrecôtes de bœuf, il convient à l’inverse de miser sur des vins plus forts et dits « structurés », avec des notes boisées et de fruits noirs qui mettront parfaitement la viande grillée en valeur. Pour les côtes, côtelettes et brochettes d’agneau, c’est de nouveau un vin rouge puissant qui pourra donner une autre dimension à votre plat en lui apportant un nouvel équilibre.

Enfin, pour du poisson grillé, le vin le plus adapté à la situation sera indéniablement un vin blanc sec et frais. Sachez-le, les vins provenant de Loire et d’Alsace rencontrent un succès particulièrement fort auprès des amateurs de poisson et de fruits de mer cuits au barbecue.

Vous le voyez donc, de manière générale, le vin accompagnant un barbecue répond à un certain nombre de codes : le vin rouge sera privilégié pour la viande rouge tandis que le vin blanc sera réservé au poisson. Pour la viande blanche et les saucisses, vous aurez plus de choix entre rosé et vin rouge, à condition de prendre un cru bien léger. Mais sachez aussi que ces codes peuvent être cassés à tout moment, en fonction de vos envies et de vos propres goûts et de ceux de vos invités.

En matière de vin, rien n’est jamais interdit tant que la papilles frétillent. L’essentiel est de toujours penser à vous faire plaisir, à vous et à vos hôtes !