Distinguer le bon vin du mauvais : 3 astuces pour ne pas se tromper

Pour reconnaître si un vin est d’une bonne qualité ou non, on a recours à trois instruments principaux. Il s’agit de la vue, du goût et de l’odorat. L’appréciation d’un vin par ces trois sens est souvent personnelle, car les sensations varient selon chaque individu. C’est la raison pour laquelle il est très difficile d’apprécier objectivement la qualité d’un vin. Néanmoins, il existe certaines astuces qui aident les amoureux du bon vin. Voici quelques astuces qui peuvent vous permettre d’y parvenir.

Inspecter l’aspect du vin

Vous pouvez déjà voir si un vin est de qualité ou non en le regardant avec attention. Pour inspecter correctement un vin, vous devez le verser dans un verre transparent. Pour le verser dans deux verres simultanément, vous pouvez vous servir d’un double bec verseur IZY Paris. Lorsqu’un vin est de qualité, il présente une robe qui est non seulement brillante, mais aussi intense. La qualité d’un vin peut également être connue en vérifiant s’il s’agit d’un vin âgé ou jeune. Ainsi, pour savoir si un vin blanc est âgé, il faut vérifier si son aspect tend vers le jaune or. Si ce n’est pas le cas, alors, il s’agit d’un vin blanc jeune. En ce qui concerne le vin rouge, s’il a une teinte comparable au rouge brique, alors il est âgé. Mais, si la couleur du vin rouge est claire, alors il est jeune.

Juger le vin en analysant son odeur

En vous servant de votre nez, vous pouvez aussi juger de la qualité d’un vin. Avec l’odorat, on peut identifier certains arômes et donc avoir une idée sur la composition du vin. Dans un vin, on peut identifier différents arômes dont :

  • Les arômes épicés ;
  • Les arômes floraux ;
  • Les arômes minéraux ;
  • Les arômes fruités…

Un vin de qualité contrairement à un mauvais vin sera composé de différents arômes. En effet, c’est la complexité d’un vin qui justifie sa qualité. Il est possible qu’on ne détecte aucun arôme lors du « premier nez » (quand on essaye de sentir la première fois). Si c’est le cas, on dit que le vin est « fermé ». Pour libérer les arômes, il faut laisser le vin s’aérer et remuer le verre le contenant. Après cela, les arômes vont se libérer et vous pouvez les sentir. Précisons néanmoins qu’il faudra déguster le vin pour infirmer ou confirmer vos impressions.

Vérifier si le vin est équilibré

Pour vérifier si un vin est équilibré, il faut forcément le déguster. L’équilibre d’un vin est d’ailleurs le facteur fondamental qui influence sa qualité. Mais, juger de l’équilibre d’un vin n’est pas du tout simple. Il faut vérifier si les dosages de l’acidité, des tanins et du sucre sont dans les bonnes proportions. Il faut aussi mesurer la sensation d’alcool que procure le vin.

Comment détecter le sucre, l’acidité et les tanins dans un vin ?

Pour vérifier si un vin possède une saveur sucrée, il faut se concentrer sur le bout de la langue. Ainsi, vous pouvez savoir si le vin en question est moelleux, sec ou demi-sec. C’est en fonction des sensations ressenties que vous pouvez alors dire si le vin est bon ou pas. Précisons qu’il est courant de confondre la saveur sucrée avec la saveur fruitée. Pour être sûr qu’il s’agit d’une saveur sucrée, il vous suffit de boucher le nez. Si la saveur sucrée persiste alors, c’est bel et bien du sucre dont il s’agit.

L’acidité d’un vin se ressent plus facilement. La saveur acide est plus présente dans le vin blanc que le vin rouge. Si l’on vous dit qu’un vin est blanc alors qu’il n’est pas bien acide, alors ce n’est pas un vin de qualité. Ce sont les côtés latéraux de la langue qui permettent de mesurer l’acidité d’un vin.

En ce qui concerne les tanins, ils sont beaucoup plus présents dans les vins rouges. Pour savoir si un vin rouge est de qualité, vous devez donc vérifier si son taux de tanin est important. C’est l’assèchement du fond de la langue qui permet d’identifier la présence de tanins dans le vin. Plus l’assèchement est fort, plus le vin est tannique.

Savoir si un vin est de qualité ou pas n’est pas simple. L’appréciation de la qualité du vin dépend des sensations et préférences de chacun. Mais, avec un peu d’exercices, en observant bien le vin et en distinguant ses arômes, on peut s’assurer de sa qualité ou non.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *