L’A.O.C. « Vin de Savoie cru St-Jean-de-la-Porte » existe depuis 1973.
Comme dans toute la Combe de Savoie la présence de la vigne est signalée depuis l’occupation romaine et pendant longtemps les notables Chambériens construisirent ici leurs résidences secondaires. C’est bien pour rappeler la couleur pourpre des vignes en automne que la commune s’est appelée « Côte Rouge » pendant la période révolutionnaire.
Un des plus fameux côteaux de Saint Jean de la Porte fut baptisé Vigne des Maures en souvenir de l’occupation des armées espagnoles entre 1742 et 1748, avec le temps elle est devenue Vigne de la mort. On peut encore la voir au dessus du Château St Philippe.

La crise du phylloxéra faillit être fatale aux vignes de St-Jean-de-la-Porte mais il semble que ses coteaux soient en passe de retrouver leur splendeur passée. Ici, sous l’ombrageuse protection du château de Miolans, la Mondeuse profite d’un terroir qui (à notre humble avis) lui permet de révéler le meilleur de son caractère.
La Mondeuse cru St-Jean-de-la-Porte ( 3 % de la production des vins rouges de Savoie) développe des goûts poivrés mêlés à des arômes fruités de baies sauvages.
Nous conservons le souvenir récent d’une bien belle Mondeuse de St-Jean-de-la-Porte de 1978. Que l’on ne nous dise plus que les vins de Savoie ne savent pas vieillir !

Superficie de la commune : 1 541 hectares
Superficie déclarée* : 20,92 hectares
Volumes déclarés* : 1195,98 hectolitres
Volumes agréés* : 1195,42 hectolitres