L’A.O.C. »Vin de Savoie cru Marin » est élevé aux abords du lac Léman sur les communes de Marin et Publier. La diminution de moitié du vignoble entre 1872 et 1972 semble aujourd’hui stabilisée.
Ce vin est exclusivement issu du cépage Chasselas, il est brillant, sec, perlant et léger avec des arômes de citron et d’ananas. Il se boit jeune en général mais quelques vignerons produisent un vin qui peut vieillir remarquablement (si on lui laisse cette chance).

Superficie de la commune : 892 hectares
Superficie déclarée* : 14,80 hectares
Volumes déclarés* : 908,50 hectolitres
Volumes agréés* : 868,00 hectolitres

Les Crosses

En marge du vignoble Marin entretien une tradition originale : la « crosse ». La vigne est cultivée ici sur des troncs écorchés de châtaigniers de six à dix mètres de hauteur plantés en terre. Voici le précieux témoignage du docteur Jules Guyot en 1868 :

 » …Les vendanges des crosses exigent l’emploi d’une grande échelle, et même de deux opposées, quand les crosses sont vieilles, pour éviter les ruptures…Les raisins du bas mûrissent les premiers…6 à 9 jours avant ceux du sommet ; l’orientation vers l’est et le sud favorisent également la précocité. (…) Les vins des crosses d’Evian sont blancs et légers, et ils sont aussi sains qu’agréables …Les habitants du pays préfèrent de beaucoup leurs vins à leurs eaux qui sont pourtant des plus séduisantes à boire.  »

D’après M André RUFFIN « instituteur chablaisien retraité », cette pratique remonterait au Moyen-âge où les cultivateurs locaux auraient commencé ce type de culture pour échapper à la dîme qui concernait le dixième des productions à l’exception des productions potagères destinées à nourrir les familles. Ils pouvaient ainsi « faire pousser une vigne dans les jardins en hauteur, tout en conservant le sol pour les cultures traditionnelles ».
On reconnaît plusieurs avantages à ce type de culture éloignée du sol : la vigne est moins menacée par les gelées de printemps redoutables sur les rives du lac Léman, de même elle serait moins sensible aux maladies ou aux insectes comme le phylloxéra.

Si le Chasselas est le cépage prédominant, nous avons trouvé une très ancienne vigne de crosses entièrement plantée en Gouais.
Aujourd’hui ce type de culture est anecdotique dans le paysage viticole des bords du Léman, il ne reste qu’une centaine de crosses sur le territoire de Marin.