Le premier témoignage écrit remonte au Xème siècle dans les chroniques de Bérold de Savoie, mais on sait que la vigne est présente en Chautagne depuis l’époque pré-romaine. Au XVIème siècle un glissement de terrain anéantit la majeure partie du vignoble. Heureusement celui-ci fut reconstruit ce qui permit au roi de Sardaigne Victor Amédée III de préférer le vin de Chautagne à ceux du Piémont. Au XVIIIème siècle la Chautagne obtint une franchise pour vendre son vin à Genève où l’on exigeait une pièce d’origine garantissant sa provenance. Les vins des coteaux de Vautary, des Gruffières, de Chaloudes, des Guichardes et de Charvet sur la commune de Serrières étaient particulièrement réputés. 1758 fut, entre autres, une année noire puisqu’il n’y eut ni vin, ni châtaignes …

Autrefois les coteaux étaient recouverts de vigne basse (Roussette ou Mondeuse) tandis que la plaine était plantée en hautains.
L’A.O.C. “Vin de Savoie cru Chautagne” date de 1973, elle est cultivée sur les communes de Chindrieux, Motz, Ruffieux et Serrières-en-Chautagne. La Coopérative a été créée en 1952. La production de Chautagne représente 22 % de la production des vins rouges de Savoie.

Le Gamay domine très largement les autres cépages. Ce vin chaleureux et charpenté, d’une belle couleur pourpre aux arômes fruités et au discret arôme floral peut, comme son cousin Beaujolais, patienter quelques années en cave.

Superficie des communes : 5 365 hectares
Superficie déclarée*(blanc) : chiffre 2003 non communiqué
Superficie déclarée*(rouge) : chiffre 2003 non communiqué
Volumes déclarés* (blanc) : 2026,87 hectolitres
Volumes déclarés* (rouge) : 5722,71 hectolitres
Volumes agréés* (blanc) : 2015,20 hectolitres
Volumes agréés* (rouge) : 5699,40 hectolitres
Cépages autorisés dans l’appellation :
Cépage principal : Jacquère en blanc et Gamay en rouge
Autres : Aligoté, Altesse, Chardonnay, Mondeuse blanche, Velteliner rouge précoce, Mondeuse, Pinot noir, Cabernet franc, Cabernet sauvignon, Persan.