Le vin, boisson alcoolisée obtenue par fermentation du raisin, fait partie du patrimoine français. C’est une véritable institution au sein de la gastronomie française et en l’occurrence savoyarde. On ne boit pas son vin comme on boirait du soda. Il existe tout un art pour servir et boire son vin.

Préparer son vin

Le vin une fois acheté doit être préparé avant d’être servi. Le vin se déguste ; c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il doit être conservé dans les meilleures conditions. Il est même recommandé de servir son vin à la bonne température. Chaque vin a sa température de service. Un vin servi trop froid aura tendance à se refermer tandis qu’un vin servi trop chaud procurera une sensation brûlante. Si l’on sait que les champagnes doivent être servis frappés, les vins blancs quant à eux doivent être servis entre une température comprise entre 11 ° et 12 ° Celsius. Les vins rouges seront plus aptes à être dégustés lorsqu’on vous les présente sous une température entre 16 et 17 ° Celsius.

Précisons que dans toutes circonstances, il est préférable de servir son vin frais plutôt que chaud. En effet, un vin monte rapidement dans une pièce trop chauffée ou lorsqu’il entre en contact avec un verre.

Le choix des verres

Le vin ne se boit pas dans des verres ordinaires. Mettez donc de côté les verres à fond plat ou pour soda. Il faudra toujours penser à prendre des verres à pied transparents. La transparence est importante dans la mesure où elle permet d’apprécier la robe du vin. Veillez absolument à la propreté de vos verres. Le meilleur moyen pour choisir ses verres est de solliciter les conseils d’un caviste. Celui-ci est compétent pour proposer les meilleurs vins destinés à être utilisés pour vos invités.

Quant à la situation de la décantation, sachez qu’elle n’intervient que dans un contexte précis.

Si vous possédez en l’occurrence un vin de Savoie et que vous souhaitez l’aérer, vous devrez utiliser la technique de la décantation. Cette dernière consiste simplement à séparer le dépôt du vin en lui-même. Elle permettra d’oxygéner ce dernier afin d’en libérer les arômes. Les vins savoyards blancs sont faciles à être décantés. En revanche, il est délicat de décanter un vieux vin en raison de l’éventuelle altération du breuvage. Pour tout savoir sur la décantation, rendez-vous sur http://top-cuistot.com/carafe-a-decanter-le-vin-comment-la-choisir-quels-sont-les-meilleurs-modeles/. Attention à ne pas confondre la décantation et le carafage ! Le second terme consiste seulement à verser le vin dans une carafe afin de l’assagir, l’objectif étant de l’homogénéiser. Les vins rouges ou blancs jeunes de Savoie peuvent être carafés.

Le moment parfait pour boire son vin

Il existe un ordre général facilitant la dégustation du vin. Il est de notoriété commune que l’on serve le vin blanc avant le vin rouge et le vin jeune avant le vin vieux. Il se dit cependant qu’un vin blanc accompagne mieux un fromage. Il faut juste comprendre que l’ordre de dégustation est fonction de la puissance du vin. Il faut pouvoir alterner entre les vins les plus frais et les vins les plus structurés. Le vin, qu’importent les circonstances, accompagne le plat. Pour cette raison, vous devrez le servir avant le plat.

Pour servir le vin, il n’est pas nécessaire de saisir la bouteille par son fond. Cet usage est réservé aux serveurs qui montrent ainsi au client l’étiquette de la bouteille. Remplissez le verre de vin à moitié. Le vin se savoure.

Enfin, le vin n’est posé à table que lors d’un dîner entre amis. Et si vous faites usage d’une carafe, n’oubliez pas de laisser à portée de main la bouteille. Ceci permet à vos invités de découvrir le vin qui leur est servi.