Le nom de Molette viendrait du savoyard « molèta » dérivé de mol, à cause du caratère tendre de ses baies.

Synonymes : Molette blanche de Seyssel, Cacabois …

Origine : certains lui trouvent une ressemblance avec la Marsanne de la vallée du Rhône, y-a-t-il lien de parenté ?

Aire de culture : limitée à la région de Seyssel où elle occupe 17 % des surfaces.

Caractéristiques : la Molette a été autrefois confondue avec la Mondeuse blanche. C’est un cépage rustique assez vigoureux et productif, de maturité tardive. Il est peu sensible au gel, à la coulure et aux maladies cryptogamiques. Feuilles et grappes de taille moyenne, feuilles presque rondes. Sinus pétiolaire peu ouvert. Bon rendement.

Clone agréé : 1039.

Crus savoyards : la Molette entre dans la composition de l’A.O.C. Seyssel mousseux avec la complicité de 10 % d’Altesse. Vinifiée en vin tranquille elle donne un vin d’Allobrogie qu’il est question de classer prochaînement en A.O.C.

Vin : la Molette donne un vin blanc clair, assez alcoolique (bon potentiel en sucre), léger, un peu herbacé et très fruité.