Synonymes : Pinot gris, Tokay d’Alsace (appellation aujourd’hui interdite car réservée aux seuls vins de Hongrie) …

Origine : c’est le cépage de la discorde : Malvoisie, Velteliner, Pinot gris ? Même combat ? Sans doute oui, car le terme Malvoisie correspond plus à une famille de cépages plutôt qu’à un cépage particulier. Il est pour l’intant impossible d’en préciser l’origine avec certitude : vient-il de Grèce, ou est-il le fruit d’une mutation sélectionnée du Pinot noir en Bourgogne ? L’ADN parlera.

Quoi qu’il en soit, il est admis aujourd’hui que le Malvoisie cultivé en Savoie est un Pinot gris.

Aire de culture : le Malvoisie est principalement cultivé dans la combe de Savoie par quelques rares producteurs qui peuvent nous réserver de bien agréables surprises.

Caractéristiques : Il est difficile à distinguer des Pinots noirs et blancs avant maturité des fruits. Grappes rouges-gris à rouge-bleu selon la maturité, de taille moyenne, cylindriques épaulées. Les baies sont rondes à allongées, tassées, la pellicule est mince. Le Malvoisie est peu sensible aux maladies et au gel mais sensible au botrytis. Le raisin est extrêmement sucré et excite souvent la convoitise des abeilles et des guêpes.

Clones agréés : 52-53-457.

Vin : d’une grande finesse, très alcoolisé, capiteux et corsé avec des arômes de mirabelle, il peut aisément vieillir. On peut regretter que ce cépage ait quasiment disparu de nos vignobles, au contraire de nos voisins Valaisans et Valdôtains qui savent en tirer la meilleure expression, notamment en vendange tardive.